facebook_pixel

Bonjour Daniel,

Pour que tu me connaisses un peu mieux, je me présente : Blandine, une jeune française de 30 ans qui habite depuis 5 mois à Rimouski. Je suis là car je suis en reprise d’études, une maîtrise de recherche en océanographie… après avoir été professeur de biologie/géologie pendant 6 ans… Pourquoi cette sortie de zone me diras-tu ? C’est confortable d’être prof (même si je n’étais que contractuelle)… d’ailleurs je n’étais pas une prof tout à fait conventionnelle car je disais à mes élèves de réaliser leurs rêves, quoi qu’en disent les autres sur leur faisabilité (je leur parlais du rêve que j’avais avec mon mari de faire le tour du monde en voilier, et ce que nous mettions en place pour y arriver), et de voyager s’ils ne savaient pas quoi faire, pour grandir… Mais je savais que je ne ferai pas cela toute ma vie, c’était trop “restrictif” comme métier, même si j’adore transmettre les connaissances que j’ai.

Ce virement soudain dans ma vie s’est fait le 2 octobre 2013, quand mon mari est décédé suite à un cancer, avec beaucoup de regrets sur les choses qu’il n’avait pu accomplir dans sa vie (il avait 62 ans, nous avions 34 ans de différence et étions mariés depuis 10 ans). A ce moment-là, quand j’ai regardé ma vie et me suis posé ces questions “Et si moi aussi je mourais aujourd’hui, est-ce que j’aurais des regrets ? Est-ce que j’ai réalisé mes rêves ?” la réponse était clairement “OUI” pour la première et “NON” pour la deuxième. J’ai laissé 3 semaines passer puis me suis mise à réfléchir à ce que je voulais pour mon futur, à ce que je voulais faire de ma vie et quels étaient mes rêves. J’ai décidé de reprendre mes études. Une fois défini le quoi/où/quand (maîtrise en océanographie/Australie (et oui ! dire que je suis au Québec présentement !!!)/début 2015) je me suis dit “Qu’est-ce que je peux faire pour meubler le temps qu’il y a entre les deux ?”

J’avais toujours voulu voyager, donc je me suis dit que j’allais voyager. Au même moment j’ai eu connaissance d’une place de professeur communiquant sur un navire américain faisant du carottage sous-marin près de la fosse des Mariannes (dur pour moi avec mon anglais qui était loin d’être fantastique!!! mais j’ai tenté quand même), et d’une annonce de recherche de coéquipière pour la traversée de l’Océan Indien par un couple de français que je suivais depuis plusieurs années dans leur tour du monde à la voile (j’avais déjà un peu navigué, mais 3×1 semaine en croisière côtière). J’ai été refusée pour la mission américaine mais acceptée comme équipière à bord du voilier, alors qu’au départ ils cherchaient une femme de 45 à 55 ans !!! J’avais réussi à les convaincre de me prendre.

J’ai donc voyagé l’année dernière pendant 7 mois. Ce voyage m’a radicalement changée. Notamment en terme personnel et pour repousser mes limites. J’ai découvert une puissance inouïe en moi, et j’ai repoussé des limites que je croyais infranchissables. Maintenant, je ne sais plus où elles sont ! Plus rien n’a de limites ou presque… (sauf mes limites physiques, on s’entend). J’ai encore franchi une limite il y a 2 mois en commençant à apprendre à jouer de la guitare alors que j’étais persuadée de ne jamais pouvoir jouer d’un quelconque instrument de musique. Mais quelqu’un a trouvé les mots et j’ai décidé de sauter à pieds joints (mais pas sur la guitare!) pour dépasser encore une limite. Depuis, je travaille tous les jours, je galère beaucoup (je n’arriverais jamais à jouer comme Jimmy Hendrix mais peu importe. De toute façon, ça doit faire mal de jouer de la guitare avec les dents !) mais je progresse… et je prends du plaisir ! Pas sûre quand même que je fasse les mêmes progrès que toi en 6 mois… ;)

Je suis aujourd’hui une personne que je n’aurais jamais rêvé être il y a 1 an et demi en arrière. Tout ce que je ne connais pas m’intéresse et je me mets sans arrêt dans la position de l’étudiant, et régulièrement au défi de faire quelque chose que je ne connais pas, ou dont je ne me crois pas forcément capable. Parce qu’il n’y a pas le temps ! Parce que la vie est trop courte pour perdre son temps et avoir des regrets. Et c’est tout ce que j’ai découvert que je veux partager aux gens par l’intermédiaire de conférences, d’un livre… c’est trop important, trop génial, et si peu de gens osent se faire confiance, dépasser leurs limites pour accomplir ce qu’il y a vraiment au fond d’eux… j’ai enfin trouvé une des raisons qui vont donner un sens à ma vie (outre le fait de vivre en nomade, ce que j’ai découvert début janvier)… et de toute façon, je fais déjà ça de manière naturelle avec ceux qui m’entourent, je ne peux pas m’en empêcher…

Je croque désormais la vie à pleine dents et j’ai mille projets, tous plus ou moins fous. Je vais notamment rejoindre un quelqu’un qui s’appelle Damien au Cap Nord dans 10 jours pour passer 2 semaines en camping-car avec lui. Je ne l’ai encore jamais rencontré physiquement (nous avons fait plusieurs skype assez longs), mais son apparition dans ma vie n’est pas le fruit du hasard et j’ai mon instinct qui me dit que c’est l’homme de ma vie. Alors j’ai un peu “provoqué” cette rencontre à cet endroit mythique car lui n’y avait pas pensé. Mais il faut que je sache si c’est bien l’homme de ma vie car mon instinct me dit que oui. Et depuis 1 an et demie, quand mon instinct me dit de faire quelque chose, je ne réfléchis pas et j’y vais. Je laisse ensuite mon cerveau se débrouiller pour essayer de trouver une explication. Je n’ai jamais été déçue. Pour y aller, je vais pour la première fois faire du stop longue distance pour me rendre à Montréal pour prendre mon avion, puis du petit aéroport de Alta en Norvège jusqu’au Cap Nord. Pour élargir ma zone de confort…

Tu vois, au travers de ce que je viens de te résumer (je sais, je n’ai jamais été très douée pour les résumés courts !!!), combien ce que tu représentes me touche et fait écho chez moi. J’ai acheté ton livre et je viens de commencer à le lire ce matin. Et je me reconnais tellement dans ce que tu écris. J’adore notamment comment tu as décroché ton premier job : leur proposer de travailler gratuitement à des petites tâches insignifiantes, c’était géant !!! Je le garde dans un coin de ma tête ce moyen-là… ;)

J’ai aussi regardé ton entrevue avec François Lemay et j’aime beaucoup ton naturel et ta manière de parler des choses, simplement et sans artifices (cela se ressentait aussi dans l’introduction de ton livre, que j’ai trouvé très humble et c’est ce qui fait une bonne partie de ta force : tu n’es pas un donneur de leçons, tu exposes modestement ton parcours, pour que ça puisse aider d’autres personnes. Et ça c’est pour moi la marque des grands). Je ne pourrais malheureusement pas être là quand tu parleras pour la soirée “Inspire-toi” car je serais en Norvège… mais j’aurais fait le déplacement depuis Rimouski pour venir te voir si j’avais été là !

Bref, pour terminer (parce que ça fait un peu long, là…), j’aimerais beaucoup avoir l’occasion de discuter et même travailler avec toi. Je pense que nous avons beaucoup de choses en commun et que nous pouvons nous renforcer mutuellement. Alors si tu acceptes de dîner avec moi un de ces jours, je ferais sans problème la route pour venir te voir et avoir le plaisir d’échanger avec toi. J’ai même une idée de quelque chose à te proposer, mais je vais peaufiner ce projet avant de t’en parler plus avant.

Je te souhaite une belle et magnifique journée. Merci infiniment de m’avoir lu jusque là ;)

Blandine

PS : voici l’adresse de mon blog où j’ai raconté mon voyage (et que je continue aussi depuis que je suis au Québec) : www.blandine-la-voyageuse.fr
Pour lire un peu ce que j’ai écrit sur mon voyage en voilier, il faut aller dans la catégorie “#En voilier dans l’Océan Indien”

Saisis ton adresse courriel pour recevoir GRATUITEMENT

 

le LIVRET PDF des 5 MAUVAISES RAISONS
pour effectuer un changement de vie 

une vidéo qui t'aidera assurément à effectuer ton changement désiré 

+

 
la préface du livre Sorties de Zone écrite par Annie Brocoli

 

Vous êtes bien inscrits. N'oubliez pas de confirmer votre adresse pour obtenir les cadeaux.