Petite je voulais être hôtesse de l’air. Toujours passionnée par ailleurs, je rêvais de voyages.

J’ai été agoraphobe durant près de 15 années. Cela a commencé vers mes 20 ans. La peur d’avoir peur. Tout est devenu très compliqué, plus d’imprévus, plus de légèreté. Une prison sans murs. J’avais peur d’avoir un malaise au milieu des gens, peur de faire une crise cardiaque, peur du regard de l’autre. J’ai fuis tous les endroits susceptibles d’avoir une source potentielle de « danger ». Je suis devenue la reine des subterfuges, des mensonges.

J’avais peur tout le temps et mon entourage n’y comprenait rien. Moi non plus. J’avais l’impression de devenir folle, jusqu’au jour où un psychiatre m’a dit que je souffrais d’agoraphobie. Un gros dérèglement émotionnel qui touche près de 3 % de la population, essentiellement féminine.

Il existe près de 200 millions de personnes dans le monde touchées par ce handicap invisible ! Un sacré combat que j’ai mené, tout en « essayant » de vivre une vie « normale ». J’ai été voir des médecins, des spécialistes du stress, des chamanes, des thérapeutes, des hypnotiseurs, des reflexologues, des acuponcteurs,… Je cherchais une solution à l’extérieur de moi. Je suis devenue phobique sociale, puis hypocondriaque. Forcément tout était lié. Je tournais en rond. J’étais fatiguée, triste et me sentait incomprise. Après plusieurs événements douloureux familiaux, j’ai décidé de me battre sérieusement contre ce saboteur d’émotions.
A mes 30 ans, je voulais sérieusement vivre comme tout le monde. Ces peurs irraisonnées qui me faisaient tant de mal au cœur et au corps, je ne pouvais pas continuer ainsi. J’ai pris le taureau par les cornes et je me suis fixée un défi de taille : partir seule 1 mois en Thaïlande!
Une sortie de zone digne de ce nom ! C’était en 2010, j’étais encore agoraphobe mais déterminée à changer et à combattre ce démon. Alors, je suis partie, j’ai voyagé, seule, j’ai rencontré, j’ai appris, je me suis relaxée, j’ai eu peur dans la jungle de Koh Phangan, j’ai rigolé aux éclats à Koh Samui, j’ai médité devant le Big Buddha et j’ai eu une belle révélation : j’étais toujours vivante (malgré toutes les fois où je me disais que j’allais mourir !) et je vivais enfin à 100%, le voyage a participé à ma guérison.

Absorbée par ce qu’il se passait autour de moi et à la logistique que je devais mettre en place durant ce voyage, certains moments, j’en oubliais carrément mes crises de panique! J’ai compris alors que tout était dans ma tête et que, comme disaient mes médecins, je devais réduire le stress, me faire davantage confiance et profiter de la vie. En utilisant mon cerveau de manière différente, j’allais mieux. Je n’ai pas guéri d’un seul coup de baguette magique, mais j’ai appris encore et encore et j’ai décidé de ne plus rien lâcher. J’allais m’en sortir. Pour sûr. Il le fallait.

J’ai continué thérapies, exercices de confrontation, relaxation. J’ai repris l’écriture, je continuais à rêver (rêver de voyages), j’ai commencé la photographie et petit à petit, ces angoisses ont disparu. Je n’ai pas de solution magique. Il faut du travail, de la motivation ou plutôt de la détermination, ça fait mal, c’est douloureux, oui… mais cela vaut la peine! Depuis quelques années, je suis devenue une vraie globe-troteuse moderne.

J’ai découvert seule le continent américain (USA+Canada), j’ai découvert des îles grecques merveilleuses, j’ai dansé avec un chanteur sexy au milieu de 2400 personnes à un concert, je voyage dès que je le peux, en train, en bateau, en avion. Je me nourris de tout ce que je peux. J’ai découvert le développement personnel sur le tard. J’avance. Encore. Et toujours. C’est mon but.

Aujourd’hui, j’aide les personnes dans ce chemin du dépassement. L’agoraphobie est sournoise mais je sais comment la faire perdre. A travers mon site internet www.vertigesdemavie.com et à travers mon premier livre qui sort le 23 novembre 2015 « Voyage en Agoraphobie » (en prévente actuellement), je parle de mon parcours, de mon voyage, des techniques mises en place, de ma détermination et d’espoir. Le tout dans une légèreté qui m’est propre. L’agoraphobie est peu connue et toujours très tabou. Il faut en parler. Redonner espoir à toutes ces personnes emprisonnées dans leurs peurs inutilement. La vie est sacrée et courte. Ne la gâchez pas.

Cette gigantesque sortie de Zone a été déterminante pour moi. Sans ce voyage, je serai peut-être encore coincée dans mes peurs irrationnelles. Cette sortie m’a appris l’essentiel : oser et arrêter d’avoir peur. Zone de Confort Inconfortable, occupez votre cerveau à faire les choses différemment. Cela marche… J’ai compris que tout était possible à celui qui veut.

http://www.vertigesdemavie.com/livre-voyage-en-agoraphobie_112015
Lien éditeur : http://www.leseditionssmartcat.com/nos-auteurs/s%C3%A9verine-cherix
Mon site : www.vertigesdemavie.com
Séverine Cherix

Suisse

Saisis ton adresse courriel pour recevoir GRATUITEMENT

 

le LIVRET PDF des 5 MAUVAISES RAISONS
pour effectuer un changement de vie 

une vidéo qui t'aidera assurément à effectuer ton changement désiré 

+

 
la préface du livre Sorties de Zone écrite par Annie Brocoli

 

Vous êtes bien inscrits. N'oubliez pas de confirmer votre adresse pour obtenir les cadeaux.